Conférence – Débat le 18 juillet Pour une jeunesse engagée !

Comment favoriser le mieux vivre-ensemble et les rencontres, lutter contre les préjugés et construire collectivement d’autres possibles ?

Dans le cadre du projet « 1000 km de Possibles – pour une jeunesse solidaire » dont l’édition 2017/2018 se mobilise en soutien des victimes du terrorisme, Grandir dignement organise une conférence exceptionnelle à Metz.

Grandir Dignement vous invite à participer à la conférence donnée par Yohanna Brette de l’Association française des Victimes du Terrorisme et Karim Mokhtari de l’Association 100Murs le 18 juillet 2017 à 14h30 à l’Hôtel de Ville de Metz !

Éducateurs, animateurs, enseignants, salariés d’entreprises, membres d’associations, citoyens, élus de collectivités, bénévole, JEUNES, venez participer à cette conférence-débat. Prenez la parole !

Au programme : témoignages de leurs parcours respectifs et expériences de vie, présentation des activités de l’Association française des Victimes du Terrorisme, immersion dans le projet 1000 km de Possibles et échanges avec le public.

Organisé avec le concours de jeunes issus de la Protection Judiciaire de la Jeunesse, cet évènement ouvert à tous, cherche à donner la parole à ces jeunes issus de tous milieux sociaux qui cherchent à se faire une place dans la société.

Car si la solution c’était avant tout de faire confiance à la jeunesse ?

  •  Yohanna Brette
    Petite fille, Yohanna perd sa mère dans un attentat. Cet évenement tragique ne va cesser de marquer les étapes de sa vie. Cette dernière témoigne d’un parcours atypique et inspirant partagé entre peine, rejet, résilience et engagement.
    Elle est aujourd’hui salariée de l’Association française des Victimes du Terrorisme et anime des ateliers de sensibilisation auprès de jeunes, notamment le module « Terrorisme, et si on écoutait les victimes ? ».
  • Karim Mokhtari
    Ancien détenu et fondateur de l’association 100Murs,
    il initie le projet « 1000 km de possibles » pour mobiliser la jeunesse française dans des actions solidaires. Convaincu qu’il faut davantage s’adresser à la jeunesse et l’inclure dans les décisions de société, il intervient fréquemment auprès de jeunes (scolaires, étudiants, prisonniers, etc.).
  •  Le projet « 1000 km de Possibles »
    « Mobiliser la jeunesse autour d’un projet solidaire, c’est construire son sens des responsabilités, lui ouvrir d’autres perspectives, et faire changer les regards que lui porte notre société. »

Cette conférence constitue la première action du programme 1000 km de possibles.